image_pdfimage_print

Témoignage d’Apolline

Votre projet en quelques mots ?

Mon projet soutenu par le BIJ consiste à accompagner l’ONG locale sénégalaise Nébéday, dans le développement de campagnes de communication autour d’activités clés, en particulier les opérations de reboisement annuels de l’organisation, à développer ses outils de communication pour créer de la visibilité (newsletters, communiqués de presse, articles sur le site et contenus réseaux sociaux) et fédérer une communauté de sympathisants autour de son identité (La Nébéday Community). En plus de pouvoir participer sur le terrain à de nombreuses activités et reboisement (de mangrove, dans les villages, les écoles), j’ai été amenée à travailler sur différents rapports et appels à projets en vue de conclure de nouveaux partenariats (projets d’éducation environnementale « planter à l’école »). J’ai également travaillé avec les agents de terrain des différents pôles (aires protégées, biocombustibles, éducation et sensibilisation, Filières PFNL, plantation et SAF) afin de capitaliser les données et de créer des nouveaux outils de suivi et évaluation.

Où êtes-vous ? Quelle est votre situation ?

 Je suis actuellement à Dakar, au Sénégal, dans une maison très agréable entourée de verdure, qui me permet d’observer les oiseaux avec bonheur. Je reste un maximum confinée ici, en continuant à soutenir Nébéday et à travailler à distance sur les projets, toujours en lien étroit avec l’équipe.

Le confinement n’est pas total dans le pays, il y a seulement un couvre-feu, et les quelques 300 cas de coronavirus semblent bien gérés. Seul l’impact économique de la crise commence à se faire lourdement sentir et à être difficile à vivre et à voir.

Qu’est-ce que vous faites (et pouvez encore faire) dans le cadre de votre projet ?

Etant donné le contexte mondial de propagation du virus COVID-19 qui touche désormais le Sénégal, Nébéday a décidé de cesser toutes ses activités de terrain afin respecter les consignes de sécurité et de protéger ses agents et ses partenaires de terrain : les communautés. Depuis le début de l’épidémie, les équipes de Nébéday concentrent leur énergie sur l’accompagnement et la sensibilisation des communautés vivant en milieu rural, plus vulnérables, dans le cadre de la prévention contre la propagation du COVID-19. Avec l’équipe communication, nous avons donc lancé une stratégie de Riposte Covid-19, en travaillant à la création d’affiches de sensibilisation, à des appels à soutien pour nous permettre de réaliser des masques et des kits de lavage de mains pour toute la population en milieu rural.

Citez 3 choses positives liées à ce que vous vivez actuellement 

  • Je vis une réalité locale différente et acquiers une expérience de terrain, dans un pays du Sud, «en développement», souvent considérée comme essentielle/porte d’entrée pour pouvoir travailler dans une ONG environnementale ou à vocation sociale à Bruxelles, et j’affine mes compétences en communication dans un autre contexte culturel, en devant recourir à des outils adaptés aux réalités du terrain.
  • Je travaille (à distance) avec une équipe motivée qui s’organise pour adapter les messages de prévention aux réalités culturelles du pays.
  • Je valorise ma plume en écrivant des articles, des newsletters, des contenus porteurs de sens pour éveiller à une prise de conscience mondiale sur l’importance de protéger nos ressources naturelles (notamment pour prévenir les épidémies).