image_pdfimage_print

Fin janvier 2020, c’est dans la région d’Adjara que Maxime a déposé ses valises et a réalisé un stage de 4 mois en tant que professeur de français. Encore un chouette témoignage Eurodyssée ! 

stagiaire Eurodyssée

Maxime, comment s’est déroulé ton arrivée à Batoumi, en Géorgie, et ton stage sur place ?

Dès mon arrivée à l’aéroport, le ministère avait affrété une voiture avec ma coordinatrice. Je suis directement arrivé dans mon appartement, très beau et agréable. Il ne m’a pas fallu longtemps avant de m’acclimater aux pays. J’ai très vite été conquis par l’atmosphère et la culture du pays. Les gens sont très accueillants.

De plus, j’ai rencontré énormément de jeunes dès mon arrivée. J’ai intégré un groupe de musique ce qui m’a permis de m’imprégner de la culture géorgienne.

Dans le cadre de mon stage, j’ai proposé de nombreuses activités artistiques aux enfants dont la réalisation d’un court-métrage ou encore la présentation d’une pièce de théâtre. Les enfants des écoles étaient très curieux et nous avons bien travaillé ensemble. J’ai aussi donné des cours de soutien scolaire à des jeunes en difficulté et intégré également les cours de Master en langues de telle façon à aider les étudiants et leur permettre de pratiquer avec un francophone.

Mais ce n’est pas tout ! J’ai participé à une émission d’une télévision régionale pour parler du programme de mobilité Eurodyssée et ainsi motiver les jeunes à aller à la rencontre de nouveaux pays, de nouvelles cultures.

Qu’as-tu pensé des cours de langues organisés dans le cadre du programme Eurodyssée ?

Très constructif ! j’ai énormément appris. Je sais maintenant lire et écrire en géorgien ! Bien sûr, il me manque encore un peu du vocabulaire mais c’est au fur et à mesure que l’on enrichit son vocabulaire. Notre professeure nous a même donné des cours supplémentaires pour élargir notre enseignement.

Comment as-tu vécu cette expérience au niveau personnel ?

J’ai trouvé une nouvelle vocation. J’adore donner cours ! Pour moi, cette expérience ne s’arrête pas au stage. Je suis en train d’envoyer des candidatures dans les écoles dans lesquelles j’ai travaillé et essayer d’obtenir un poste sur du long terme. J’ai été conquis par le pays et je vais tout faire pour y rester.

Et au niveau professionnel ?

J’ai eu un peu peur au début quand je me suis retrouvé devant une grande classe mais j’ai été agréablement surpris. J’ai su m’adapter et répondre aux demandes professionnelles qui m’avaient été faites. J’ai même, de mon propre chef, ajouté une école et une université dans mon horaire de travail. J’ai vraiment trouvé une nouvelle vocation !

Que penses-tu globalement de ton expérience Eurodyssée ?

C’est l’un des meilleurs voyages de ma vie. Partir à l’étranger m’a permis de me recentrer sur ce que je voulais vraiment. J’ai pu sortir de mes habitudes belges, prendre de la distance sur qui je suis, sur ce que je veux être et sur ce que je veux apporter dans ce monde.

Que dirais-tu à un jeune qui veut partir en stage avec Eurodyssée mais qui n’ose pas se lancer ?

Je dirais de tenter l’aventure ! L’encadrement est toujours parfait. De plus, rencontrer de nouvelles personnes, côtoyer d’autres cultures est une expérience incroyable. Je suis personnellement resté dans la région dans laquelle j’avais effectué mon voyage car je m’y sentais bien !

Quelles ont été les retombées de ton stage Eurodyssée ?

Les retombées ont été énormes pour ma part. Cela fait maintenant un an que je vis ici. J’ai tout quitté en Belgique pour venir m’installer dans ma région d’accueil. J’ai rencontré plein de gens chouettes avec qui j’ai monté un groupe de musique. J’ai pu me produire dans des clubs et des salles de concert. J’ai découvert une culture et une partie du monde assez méconnue.

Toi aussi, comme Maxime, tu as envie de partir en stage dans une région d’Europe avec Eurodyssée ?

👉 Plus d’informations : www.eurodyssee.eu

👉 Contacte-nous au : 02/210.52.12 ou par mail : amelie.francq@cfwb.be

😎 Rejoins-nous sur les réseaux sociaux !

Icône FacebookIcône InstagramIcône LinkedIN