Web local

Témoignage Tremplin Job

Thelma, demandeuse d’emploi âgée de 26 ans, a obtenu une bourse Tremplin Job pour réaliser son projet dans le sud de la France, dans une association qui créé du contenu web media local. Le Nouveau Montpellier est un petit organisme qui réalise un site web et propose des informations dans tous les domaines (culture, politique, sport, …) à destination des jeunes Montpelliérains. Thelma a eu la chance de collaborer au sein de cette jeune équipe pendant 3 mois. Elle a rédigé des articles, participé à la publication sur les réseaux sociaux et s’est directement impliquée dans l’évolution de ce média.

De retour en Belgique, elle témoigne : « Le début fût intense et j’ai dû apprendre beaucoup de choses. Cette expérience a été très positive pour moi, au niveau des compétences acquises et même des expériences vécues. Ma confiance en mes capacités sociales et professionnelles s’est décuplée. Effectuer ce stage à l’étranger m’a permis d’utiliser des ressources que je n’aurais pas utilisées si j’avais fait la même chose à Bruxelles. »




Recherche architecturale au Chili

Projet Tremplin Jeunes

Fleur est partie au Chili en 2018 pour une immersion professionnelle de 10 semaines dans un domaine bien spécifique : la recherche architecturale.

Le projet consistait en une recherche sur le tissu comme coffrage pour béton. En pratique, Fleur a participé à la création d’un parvis en pavés sur le terrain d’expérimentation de la Ciudad Abierta dans la petite commune de Valparaiso, au Chili.

Le projet s’est déroulé en deux phases : des recherches ont d’abord été menées avec les équipes sur place, au travers de dessins et de constructions à échelles réduites, pour trouver la manière la plus pratique, économique et esthétique de couler les pavés.  Dans un deuxième temps, le travail sur site a pu commencer en tenant compte des contraintes de l’environnement.

Les retombées au niveau professionnelles ont été nombreuses : « J’ai acquis des connaissances pratiques et développé des techniques encore peu connues. Cette expérience m’a permis de mettre en avant un esprit critique pour inventer de nouvelles solutions. J’ai aussi énormément pratiqué l’espagnol et l’anglais ».

Le bilan personnel n’est pas moins riche : « Je me suis lié d’amitié avec de nombreuses personnes, architectes, ingénieurs, sculpteurs et même poètes ». J’ai dû m’adapter aux différentes personnalités pour trouver un terrain d’entente et aboutir à un projet commun aimé de tous. On apprend grâce à ses erreurs et il ne faut pas forcément tout contrôler pour réussir un beau projet. J’ai réussi à faire confiance et à déléguer, à me montrer moins têtue et plus ouvertes aux autres idées. »




Léna – Tremplin Langue en Italie

Léna a réalisé un volontariat dans une maison de repos en Italie dans le cadre de Tremplin Langue !

Découvrez son témoignage…

 




Aline – Tremplin Job en Afrique du Sud

Aline a réalisé une immersion professionnelle dans un incubateur de business social en Afrique du Sud dans le cadre du programme Tremplin Job !

Découvrez son témoignage…

 




Jallal – Tremplin Job en Angleterre

Jallal a réalisé une immersion professionnelle en tant qu’ingénieur de gestion en Angleterre dans le cadre du programme Tremplin Job !

Découvrez son témoignage…

 




Boniface – Tremplin Langue au Royaume-Uni

Boniface a réalise un volontariat à la croix-rouge au Royaume-Uni dans le cadre de Tremplin Langue !

Découvrez son témoignage…

 




Joëlle – Tremplin Job au Mexique

Joëlle a réalisé une expérience professionnelle en biologie Marine au Mexique dans le cadre de Tremplin job !

Découvrez son témoignage…

 




Mélanie – Tremplin Plus en Russie

Mélanie a réalisé une formation sur les espaces publics en Russie dans le cadre de Tremplin plus !

Découvrez son témoignage…

 




Tremplin Job au Mexique

En route pour trois mois à Barra de Potosi, un village de pêcheurs d’à peine 500 habitants…

Joëlle De Weerdt est partie en Tremplin Job au Mexique: découvrez le récit de son expérience !

Après avoir terminé mon master en biologie, j’ai entamé un questionnement sur ce que je voulais faire de ma vie avec ce diplôme. J’avais toujours rêvé d’étudier les mammifères marins et je suis partie à Madagascar étudier les baleines à bosse pour essayer de trouver des réponses à mes questions. De retour en Belgique je me rends compte que je suis passionnée par les mammifères marins et j’ai entrevu la nécessité de les protéger. En effet, beaucoup de pays en voie de développement ont un manque d’éducation environnementale et j’ai senti que cela affectait la protection et la conservation des mammifères marins en particulier et l’écosystème marin de manière générale. Un jour, j’ai découvert le projet de recherche sur les baleines à bosse au Mexique (Whales of Guerrero Research Project) qui combinait à la fois la science, la sensibilisation et l’éducation des communautés locales. C’était le projet dont j’avais toujours rêvé! C’est alors que je suis tombée sur le site du BIJ où j’ai trouvé une solution à ma requête. Le Tremplin Job était la bourse qui correspondait le mieux à ma situation. Lorsque j’ai obtenu la bourse je pouvais à peine y croire, j’allais pouvoir réaliser ce rêve.

mexico3Ce projet m’a apporté des choses que seul un voyage à l’étranger pouvait me démontrer. De manière générale, la vie y était simple et rustique, et j’ai pu également attester de leur générosité qui m’a profondément touchée. Les premières semaines étaient nécessaire pour m’adapter à la poussière, à mon seau d’eau en guise de douche et à manger quotidiennement des tortillas. Grâce au fait que je parlais espagnol j’ai eu la possibilité de communiquer plus facilement avec les villageois, ce qui m’a aidé à me rapprocher d’eux et à les comprendre. Le fait d’avoir eu la chance d’avoir vécu dans une famille d’accueil m’a permis de mieux m’intégrer dans la vie locale.

Mon travail en tant que bénévole s’est axé sur deux grands thèmes : la récolte de données pour l’étude des baleines à bosse en tant que chef d’équipe et la participation à l’organisation d’ateliers sur la problématique environnementale. Cela m’a donné l’opportunité de gérer et de coordonner une équipe sur le terrain, de récolter des données sur les mammifères marins, de travailler dans une équipe culturelle mixte, de connaître une nouvelle culture et de découvrir des lieux incroyablement beaux. Les ateliers pour enfants et adultes ont apporté beaucoup au village. Certains ne savaient pas que les mammifères marins ne pondaient pas d’œufs, d’autres s’étonnaient de savoir qu’il y avait tant d’espèces marines habitant dans le coin. L’émerveillement des habitants, et tout particulièrement des enfants face à ce qu’ils apprenaient m’a touché et m’a fait comprendre la nécessité d’entreprendre la création d’ateliers pour petits et grands. Notre présence au sein du village a permis à la communauté locale de comprendre les trésors naturels qu’ils ont en leur possession.

mexicoLors de ma formation j’ai eu la chance de rencontrer des scientifiques renommés dans le domaine de la recherche sur les baleines à bosse et autres mammifères marins. Les retombées pour moi sont claires car des opportunités d’emploi et de partenariat avec d’autres groupes de recherche s’offrent à moi. J’ai également établi de bons contacts et élargi mon réseau de connaissances dans le domaine scientifique. Je planifie en ce moment de présenter les résultats à des conférences et de rédiger des papiers scientifiques.

Suite à cette expérience fabuleuse j’ai décidé de créer ma propre association « ELI-Scientific » qui combine la science, l’humanitaire et la solidarité. Le Tremplin Job m’aura non seulement aidé à réaliser un rêve, mais m’aura également poussé à continuer de les suivre …

 Joëlle De Weerdt