Recherche architecturale au Chili

Projet Tremplin Jeunes

Fleur est partie au Chili en 2018 pour une immersion professionnelle de 10 semaines dans un domaine bien spécifique : la recherche architecturale.

Le projet consistait en une recherche sur le tissu comme coffrage pour béton. En pratique, Fleur a participé à la création d’un parvis en pavés sur le terrain d’expérimentation de la Ciudad Abierta dans la petite commune de Valparaiso, au Chili.

Le projet s’est déroulé en deux phases : des recherches ont d’abord été menées avec les équipes sur place, au travers de dessins et de constructions à échelles réduites, pour trouver la manière la plus pratique, économique et esthétique de couler les pavés.  Dans un deuxième temps, le travail sur site a pu commencer en tenant compte des contraintes de l’environnement.

Les retombées au niveau professionnelles ont été nombreuses : « J’ai acquis des connaissances pratiques et développé des techniques encore peu connues. Cette expérience m’a permis de mettre en avant un esprit critique pour inventer de nouvelles solutions. J’ai aussi énormément pratiqué l’espagnol et l’anglais ».

Le bilan personnel n’est pas moins riche : « Je me suis lié d’amitié avec de nombreuses personnes, architectes, ingénieurs, sculpteurs et même poètes ». J’ai dû m’adapter aux différentes personnalités pour trouver un terrain d’entente et aboutir à un projet commun aimé de tous. On apprend grâce à ses erreurs et il ne faut pas forcément tout contrôler pour réussir un beau projet. J’ai réussi à faire confiance et à déléguer, à me montrer moins têtue et plus ouvertes aux autres idées. »




Parcours Numérique Francophone

Quatre événements majeurs en FWB, au Québec, en Afrique et en France

« Le Parcours Numérique Francophone œuvre pour une jeunesse connectée en renforçant la coopération des jeunes de l’espace francophone dans les domaines du numérique ».

Concrètement, le Parcours Numérique Francophone réunit 40 jeunes entrepreneurs et innovateurs francophones, de 5 continents, au fil de 4 festivals majeurs du numérique : le KIKK Festival à Namur, la Semaine Numérique de Québec, l’Africa Web Festival d’Abidjan et le Web2Day de Nantes.

Ce parcours a été initié par le Bureau International Jeunesse (BIJ), les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), l’Office franco-québecois pour la jeunesse (OFQJ) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Impliqués depuis 10 ans dans le champ de l’entreprenariat des jeunes, ces partenaires ont l’ambition de créer des réseaux professionnels durables dans le domaine du numérique.

Après une phase expérimentale en 2018, cette initiative pourrait s’ouvrir à d’autres évènements numériques francophones dans le reste du monde.

http://ofqj-numerique.org/lancement-officiel-parcours-numerique-francophone/




Résidence artistique au Pottery Workshop

Projet Artichok en Chine

Dans le cadre du programme Artichok, Noémie Couronné, une jeune artiste bruxelloise a participé à un Workshop de poterie à la « sculpture factory Jingdezhen » en Chine. Son bilan créatif est impressionnant : une Boîte d’1,5mètre cube remplie de créations ! Elle a également développé ses techniques de poteries, son anglais et son réseau d’artistes.

Son bilan personnel : « Voyage extrêmement challengeant à tous les niveaux, travail 7j/7, climat très humide et très chaud, barrière de deux langues (anglais et chinois), technique inconnue au départ (pote­rie), premier voyage hors de l’Europe, pas ou très peu d’européens sur place, nourriture pimentée et huilée, accès internet très difficile… pour un bilan très positif: très contente d’avoir dépassés tous les challenges cités ci-dessus, et plus encore de m’être vraiment amusée à créer, rencontres exceptionnelles: constitution d’un réseau de designers chinois et amé­ricains. Futur projet éditorial pour l’année 2019 avec une photographe chinoise. Très heu­reuse du choix de découvrir la culture et la vie à la chinoise à travers le travail et la création. Un immense merci d’avoir participé à cette entreprise! ».

  




#JJEF Les Journées des Jeunes Entrepreneurs Francophones

Les Journées des Jeunes Entrepreneurs Francophones

Les Journées des Jeunes Entrepreneurs Francophones #JJEF organisées par le Bureau International Jeunesse (BIJ) en collaboration avec l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation (AEI – Wallonie) et Young Entrepreneurs of Tomorrow (Région Bruxelles-Capitale) qui ont eu lieu les 24 ,25 et 26 septembre 2018 à Louvain-la-Neuve.

Dans les suites de la Grande rencontre des jeunes entrepreneurs du monde francophone à Montréal en 2017, ces Journées ont réuni une centaine de participants dont 40 participants internationaux. La délégation internationale a été constituée en partenariat avec les Offices Jeunesse Internationaux du Québec (LOJIQ), l‘Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF). Cinq jeunes entrepreneurs marocains ont été invités dans le cadre de l’année MAROC2018 initiée par Wallonie-Bruxelles International(WBI).

Ces trois journées ont permis de susciter les échanges et les rencontres entre jeunes entrepreneurs en démarrage, d’ici et d’ailleurs.  Les participants ont développé une réflexion sur les enjeux liés à l’économie circulaire, au français dans le monde des affaires et à l’entreprenariat féminin. Cela leur a permis de s’outiller et dynamiser leurs réseaux à travers des ateliers, des visites d’entreprises et des activités de réseautage.

« Ce fut comme je l’espérais un tremplin d’énergie et de sens 😉 » Camille Duval jeune entrepreneuse Bruxelloise.

 




Forum Panafricain de la Jeun’ESS

Jeunesse d’ici et d’ailleurs, quel partenariat face au défi de la mondialisation ?

Du 15 au 21 octobre dernier deux jeunes de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont participé à la deuxième édition du forum panafricain de la jeunesse sur l’économie sociale et solidaire à Kpalimé au Togo. Ce forum initié par l’association Acteurs Pour une Économie Solidaire (APES-TOGO) a regroupé des jeunes venus des pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Togo), européens (France, Belgique) et du Canada.

L’objectif de cette grande rencontre était de rassembler les jeunes africains et du monde et de les outiller sur les valeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), afin de les permettre de développer des projets durables et inclusifs, d’influencer les politiques et agendas pour l’ESS des pays africains et d’impacter positivement les communautés d’ici et d’ailleurs.

A travers ce forum, décliné en ateliers thématiques et pratiques sur les coopératives, l’entrepreneuriat, le numérique, l’art et la culture les jeunes ont pu s’informer, se former et faire du réseautage. Ce moment de rencontre a permis de valoriser les talents et richesses du continent africain mais aussi prendre conscience des enjeux et défis auxquels il fait face.

Et pour la suite ? Une platefrome  « African Youth’SSE Co-operation Program » va être mise en place afin de permettre créer des liens de coopération culturelle, sociale et économique entre la jeunesse africaine et le reste du monde.

http://www.essfi.coop/

 

 

 




Activités de volontariat

Paroles de jeunes

Je m’étais fait des idées, j’avais imaginé tout, j’avais pleins d’attentes. Au final je me suis rendue compte que l’on peut s’imaginer un million de scénario mais cela enlève une partie de la magie du projet et du voyage. Je me suis alors laissée surprendre, guider, emmener. J’ai découvert, appris, échangé et été confrontée a tellement de choses … J’ai dû m’adapter à une culture, à des façons de faire qui m’étaient inconnues. Ça m’a tellement enrichit et fait grandir. J’ai appris beaucoup sur moi et sur les autres. J’ai appris encore plus à quel point la communication est un pilier fondamental dans ma vie de tous les jours. Je suis particulièrement fière de mon parcours à ce niveau-là. Volontariat en Espagne

Avant de venir ici, je ne pouvais pas imaginer comment le travail avec les personnes âgées allait être…  Mais maintenant, je suis très contente d’avoir fait du volontariat dans mon projet, c’était une possibilité superbe et j’ai beaucoup appris. En plus, je trouve que les activités que j’ai faites étaient un succès et les personnes de mon  travail. Hanna d’Autriche à la Bienvenue – Blaugies

Le projet a été au-delà de mes attentes. J’ai adoré faire des bricolages avec les enfants, peindre, jouer au foot, mettre les enfants au lit… J’ai rencontré des personnes formidables parmi les autres volontaires présents en Belgique. J’ai beaucoup visité la Belgique aussi. Reka de Hongrie à Notre Abri-Bruxelles.

Je suis très contente de l’ensemble du projet. La découverte de la pédagogie Steiner est un événement qui a changé profondément ma vie ainsi que mes projets pour l’avenir. La qualité de relations avec les personnes que j’ai connues ici a excédé mes attentes. Mon français a évolué énormément.   Katarzyna de Pologne ? à l’Enfance de l’art – Tournai

 

 

 

 

 




Un lancement en fanfare pour le Corps européen de solidarité

Nouveau programme de l’Union européenne pour les jeunes

Le jeudi 18 octobre dernier, la salle était comble à l’atelier des Tanneurs pour lancer officiellement, en Fédération Wallonie-Bruxelles, le nouveau programme « Corps européen de solidarité ». Un tout nouveau programme européen de mobilité pour les jeunes, cela n’arrive pas tous les jours. Il fallait donc mettre les petits plats dans les grands pour marquer le coup. En effet, les enjeux ne sont pas minces : il s’agit de faire rapidement connaître le « Corps » auprès des jeunes (100 000 sont attendus, à travers toute l’Union, d’ici à 2020) mais aussi d’augmenter significativement le nombre d’organisations participantes au programme (par comparaison avec Erasmus+).

Pour répondre à ses enjeux, l’équipe du BIJ avait mobilisé de nombreux témoins pour venir partager leurs expériences, passées ou présentes, de volontariat ou stage. Mais aussi, confier leurs ressentis et identifier les atouts de ce type de programme de mobilité. C’est donc au cours d’une séance, orchestrée avec dynamisme et enthousiasme par les animateurs Béné et FLO de la RTBF, que pas moins de sept témoins se sont succédés au rythme de prestations artistiques variées (rap, break dance, …). Les témoignages ont offert au public présent une réalité concrète de ce que représente la participation à de tels programmes de mobilité. Le lancement s’est ponctué par une mise en musique, un verre de l’amitié et un concert de R.O. et Konoba afin de littéralement faire s’envoler, telles des notes de musique, le Corps européen de solidarité.

Le nouveau programme est désormais pleinement lancé ! L’équipe du BIJ vous attend avec impatience pour vous informer et conseiller dans la construction de vos futurs projets du « Corps ! »

 




Boîte à outils Libres Ensemble

Se mobiliser pour promouvoir les valeurs fondamentales du vivre-ensemble

Contexte

Ce projet est né à l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie  et du BIJ dans les suites de la campagne de sensibilisation « Libres Ensemble » qui appelle les jeunes à se mobiliser pour promouvoir les valeurs fondamentales du vivre-ensemble dans nos sociétés.

Cette boîte à outils propose des pistes d’interventions concrètes, des messages clés et des outils de sensibilisation que les jeunes peuvent utiliser pour favoriser des actions de terrain positives et soutenir la mobilisation des jeunes francophones pour la liberté, le respect et la solidarité. C’est en agissant ensemble pour ces valeurs que nous pourrons combattre la haine et proposer des alternatives au repli, à la violence et la radicalisation dans le cadre de « Libres ensemble ».

Cette boîte à outils a pour objectif d’offrir des outils pratiques aux personnes qui accompagnent des jeunes en dehors du cadre scolaire pour les sensibiliser aux valeurs fondamentales du « vivre ensemble ». Celui-ci inclut un référentiel de compétences, des animations et des contenus sur les thématiques abordées. C’est un point de départ qui sera évolutif et pourra évoluer en fonctions des commentaires des acteurs de terrain, formateurs et jeunes qui l’utilisent.

La plateforme Libres Ensemble permet de valoriser  toutes les activités faites dans le cadre de l’initiative. Nous vous encourageons à y laisser vos témoignages.

La boîte à outils : pour qui et pourquoi ?

Cette boite à outils a été conçue pour toute personne travaillant avec des jeunes à partir 15 ans, de façon professionnelle ou bénévole, et qui souhaite agir dans le cadre de l’initiative « Libres Ensemble ». Elle propose des outils concrets d’animation autour de la thématique du Libres Ensemble accompagnés de notions théoriques à destination des animateurs.  L’outil a été conçu comme un large éventail d’activités adaptables au contexte dans lequel vous travaillez. Elle est disponible sur simple demande au BIJ en envoyant un mail à djamila.tamseddak@cfwb.be.

La boîte à outils : son contenu ?

Partie 1 : Valeurs clés du « Libres ensemble »

Les trois valeurs clés sont le respect, la solidarité et la liberté qui se déclinent en différentes thématiques telles que le respect des êtres humains, des cultures,…

Partie 2 : Référentiel de compétences

Dans ce guide, le terme de « compétence » est compris comme la capacité de mobiliser et d’utiliser des valeurs, des connaissances, des savoir-faire, des savoir-être afin d’agir et de réagir de manière efficace dans des situations et des contextes différents en citoyens actifs, critiques et responsables, en faveur de la consolidation de la démocratie et de la paix. Ces compétences peuvent être développées lors d’activités en face à face, mais également sur Internet. Le référentiel de compétences répertorie les compétences clés pour agir dans le cadre de l’initiative « Libres ensemble ». Il est construit sur base de trois grandes valeurs sur lesquelles s’articule « Libres ensemble » : la liberté, le respect et la solidarité.

Partie 3 : Fiches contenu et conseils d’utilisation

Ces fiches introduisent les animations et reprennent le contenu de base nécessaire pour mener les animations à bien et permettre l’acquisition des compétences. Elles définissent le respect, la solidarité et la liberté ainsi que les notions fondamentales qui y sont associées. Elles comprennent aussi des conseils d’utilisation pour les formateurs ou animateurs qui vont mettre les animations en place.

Partie 4 : Fiches d’animation

Les 25 animations proposées sont classées selon les valeurs clés du respect, de la solidarité et de la liberté. Elles sont triées par couleur. Chaque animation est décrite en précisant le nombre de participants, la durée et le niveau de compétence requis pour l’animateur.

Vous trouverez aussi un tableau récapitulatif de toutes les activités pour pouvoir imaginer votre programme d’une demi journée, une journée ou plus  et des propositions de programmes qui combinent différentes animations.

La méthodologie utilisée dans les activités proposées : les activités présentées dans ce guide reposent sur les approches d’éducation aux droits de l’Homme et d’éducation non formelle. Elle est participative et permet aux jeunes de réaliser sans contrainte des expériences qui leur permettent de comprendre les valeurs du « vivre ensemble».

L’Education aux Droits de l’Homme comporte trois dimensions fondamentales :

  • L’apprentissage au sujet des droits de l’Homme : la connaissance des droits de l’Homme, ce qu’ils sont et comment ils sont garantis et protégés ;
  • L’apprentissage par des droits de l’Homme : le contexte et la manière dont l’éducation des droits de l’Homme est organisée et dispensée doivent refléter les valeurs des droits de l’Homme (comme la participation, la liberté de pensée et d’expression, etc.). Le processus qui entre en jeu est aussi important que l’apprentissage proprement dit ;
  • L’apprentissage pour les droits de l’Homme : le développement des capacités, des attitudes et des valeurs permettant aux apprenants d’appliquer les valeurs des droits de l’Homme dans leur vie et d’agir, seul ou avec d’autres, pour promouvoir et défendre les droits de l’Homme.

Partie 5 : Notions clés, les coups de pouce

Ces fiches proposent un contenu théorique et conceptuel ainsi qu’une bibliographie  en lien avec les valeurs clés du Libres Ensemble. L’Organisation Internationale de la Francophonie a toujours œuvré en faveur de la paix, de la diversité, de la liberté et de la solidarité. L’Organisation Internationale de la Francophonie souhaite réaffirmer, avec tous les jeunes francophones, les valeurs qu’elle place au cœur de son action : le respect, la solidarité et la liberté. Vous êtes des relais privilégiés, à vous de transmettre ces valeurs!